La reconnaissance de la place des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord

L’annonce faite par la Ministre du Logement d’une feuille de route 2021-2022 pour développer la production de résidences sociales était attendue par les acteurs du logement accompagné. Elle marque une reconnaissance par le gouvernement de l’importance des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord, « un maillon essentiel de la politique du logement d’abord » pour reprendre les termes utilisés par Emmanuelle Wargon lors de la présentation de cette feuille de route.

L’Unafo a la conviction que les solutions proposées par le logement accompagné constituent des réponses adaptées à un grand nombre de situations en permettant l’accès à un logement autonome à des personnes qui, sans cette offre en logement accompagné, n’auraient d’autres solutions que la rue ou l’hébergement.

Les besoins existent, mais l’offre n’est pas à la hauteur, avec aujourd’hui une production insuffisante de nouvelles résidences sociales et une offre de logement qui stagne, voire qui régresse si l’on ne prend pas en compte la transformation des foyers de travailleurs migrants, qui ne crée pas de nouvelles capacités.

L’Unafo, qui a participé à la concertation préalable à la publication de cette feuille de route, se reconnaît dans les grands axes de la stratégie définie pour lever les freins à la production de résidences sociales : l’intégration à la politique du logement d’abord, l’information et la communication sur les réponses apportées aux besoins des territoires par les résidences sociales, la mobilisation du foncier disponible, la nécessité d’assurer un équilibre économique des opérations tant en investissement qu’en fonctionnement.

Lire le communiqué de presse ICI

Lien vers le communiqué de presse 

Soirée de la Fraternité

La Grande Soirée de la Fraternité digitale du 8 mars dernier, c’est plus de 300 000 € de promesse de dons pour 8 projets, dont celui du Pôle de Mobilité de Tarbes (65).

Cette première édition de la Nuit de la Philanthropie, innovation du Secours Catholique a rencontré un franc succès. Malgré le passage en tout digital d’une soirée initialement prévue dans un théâtre parisien, les donateurs ont été au rendez-vous. Plus de 300 inscrits ont pu être enregistrées. Au final c’est plus de 300 000 € de promesses de dons qui vont pouvoir être affectées aux 8 projets présentés lors de cette soirée enlevée, dynamique et sympathique qui a embarqué tous les participants dans un grand élan de générosité.