NORMANDIE et BOURGOGNE – Caritas Habitat s’engage pour l’insertion des détenus (en cours d’étude)

Le mouvement Emmaüs, en collaboration étroite avec la direction de l’administration pénitentiaire porte ce dispositif national d’essaimage de la ferme de Moyembrie dans l’Aisne (02). Ce dispositif d’essaimage prévoit la création de 60 places d’accueil d’ici 2023. Caritas Habitat s’engage pour l’insertion des détenus, en étudie deux projets de fermes en Normandie et en Bourgogne prévoyant la création de 32 places d’hébergement environ.

Caritas Habitat soutient ces projets et étudie deux projets de fermes en Normandie et en Bourgogne prévoyant la création de 32 places d’hébergement environ.

Cette structure atypique est un lieu de vie et de travail pour se reconstruire après la prison. Véritable « SAS » pour préparer sa liberté, les fermes disposent d’environ 20 places d’accueil et propose un hébergement, un emploi autour d’activités agricoles ainsi que d’un accompagnement socioprofessionnel global et renforcé.

Les personnes accueillies sont des sortants de longues peines de prison, dans le cadre de la mesure judiciaire du placement hors les murs. Ce modèle repose sur un ancrage territorial fort et dans un environnement multipartenarial.

Caritas Habitat s’associe au plaidoyer du Secours Catholique – Caritas France qui a rédigé  25 recommandations pour sortir du cercle vicieux Prison – Pauvretés dans un rapport paru en Septembre 2021.

 

Reportage et Regards sur ce dispositif :  

 

LANNEMEZAN (65) – Caritas Habitat étudie la création d’une maison de répit (en cours d’étude)

Caritas Habitat étudie, en partenariat avec une association spécialisée dans l’accompagnement de personnes atteintes de Troubles du Spectre de l’Autisme, la mise en œuvre d’une Maison de Répit Vacances pour héberger via des séjours courts les familles et proches de personnes ayant tout type de handicap.

La volonté de l’association est de pouvoir proposer une offre de répit qui soit une réponse aux attentes et besoins des aidants-aidées : offrir des temps de répit dans un cadre rassurant et sécurisé pour se ressourcer, partir ensemble loin du quotidien pour mieux se retrouver, avoir des temps de partage et recevoir informations et conseils.

En France, plus de 8 millions de personnes aident un proche malade ou handicapé. Un soutien qui peut littéralement bouleverser le fonctionnement de la famille entière, et mener à l’épuisement.

  • Avec l’amélioration des diagnostics et le vieillissement de la population, le nombre de malades dans l’hexagone explose.
  • Atteints de pathologies plus ou moins lourdes, certains patients devront alors s’astreindre à des traitements quotidiens jusqu’à la fin de leur vie.
  • Pour autant, les hôpitaux prennent de moins en moins en charge les malades, se dédiant davantage aux interventions les plus pointues.
  • Ce sont donc les proches qui prennent le relai, pas toujours préparés aux difficultés qui les attendent… aidés à domicile par des soignants

Enfant/adulte handicapé physique et/ou mental (naissance ou accident) malades Alzheimer, cancer, … le temps long de la maladie impacte très fortement la vie de la famille et sur tous les plans : professionnel, physique, psychologique, etc.

Des solutions de répit sont proposées en France aux malades et aux proches pour déconnecter d’un quotidien souvent lourd, Caritas Habitat participe à l’élargissement de cette offre.

VILLEURBANNE (69) – Accueil de jour et tiers lieux (en cours d’étude)

La délégation du Rhône du Secours Catholique souhaite déménager et créer la Maison Sésame :

  • Un lieu d’accueil pour les personnes migrantes majeures isolées, en priorité en précarité d’hébergement ou à la rue
  • Un lieu « repère », où l’on est écouté, accompagné et/ou orienté
  • Un lieu comme à la maison : fraternité, sécurité, confiance, responsabilité
  • Un lieu où l’on expérimente, en adéquation avec le projet du Secours Catholique.

 

 

 

Les principales activités proposées par le SCCF : l’accès aux droits, l’accueil convivial, l’apprentissage du français, atelier informatique, atelier couture, atelier vélo, repas mensuel, foot, activités artistiques et culturelles, atelier coiffure.

D’autres activités sont en réflexion et pourraient être créées : art thérapie, formations 1ers soins, découverte cuisine française, cours de théâtre, danse, monter groupe de musique, séances de bien-être.

Les équipes de Caritas Habitat et de la délégation s’associent donc pour rechercher un local adapté au projet envisagé.

BREST (29) – Accueil de jour / Boutique solidaire (en cours de travaux)

En début 2022, Caritas Habitat mettra à disposition les nouveaux locaux de la délégation du Secours Catholique

Caritas Habitat a acquis en Avril 2021 un immeuble dans le centre-ville qui sera dédié à la délégation finistérienne du Secours Catholique Caritas France. L’occasion de relocaliser ses bureaux, son accueil de jour et son épicerie solidaire. Une boutique viendra compléter ce projet prévu fin 2021.

Au cours de l’année 2019, la délégation du SC-CF du Finistère contacte Caritas Habitat pour lui faire part d’un projet de relocalisation de ses locaux totalement inadaptés et qui ne répondent plus aux normes de sécurité et d’accessibilité. Mi- 2021, Caritas Habitat acquiert les anciens bureaux d’une agence bancaire (moins de 500m²) pour y réaliser les travaux de transformation permettant d’installer les bureaux, l’accueil de jour, l’épicerie solidaire et une nouvelle boutique. Ainsi il sera désormais possible pour l’équipe de bénévoles et de salariés de :

  • Accueillir dignement les personnes en précarité en créant un lieu d’accueil chaleureux pour un moment de partage et de répit autour d’un café solidaire
  • Organiser des ateliers de convivialité pour les accompagner dans leur recherche de logement, d’hébergement et de lien social.
  • Dynamiser le local d’aide alimentaire en le transformant en épicerie sociale.

A ce jour, le chantier est en cours de finition pour une livraison des nouveaux locaux à la délégation, qui pourra, dès la mi-décembre, terminer l’aménagement intérieur.

BrestBrest

SAINT-ÉTIENNE (42) – Boutique solidaire

Une boutique de centre-ville qui fonctionne à merveille !

En juillet 2017, Caritas Habitat s’est porté acquéreur des murs d’une boutique solidaire de 100 m², située en centre-ville de Saint-Étienne, pour permettre au Secours Catholique – Caritas France de pérenniser une activité essentielle dans le développement de la solidarité de proximité.
La boutique, ouverte plusieurs après-midi par semaine et le samedi matin, permet à chacun de déposer des vêtements et de se vêtir à moindre coût.

« Outre la réception, le tri des vêtements, et la mise en rayon, les 5 bénévoles assurent aussi l’animation d’un espace thé/café dans une ambiance multiculturelle chaleureuse, souligne Thierry FLORIN, Animateur de la délégation de Saint-Etienne. La boutique est de plus en plus fréquentée par des publics très variés, ce qui permet de faire évoluer des personnes en difficulté dans un univers qualitatif, favorisant aussi l’écoute entre bénévoles et personnes en situation de fragilité. »

Lieu :  28 rue Bourgneuf – 42000 Saint-Etienne

Montant d’investissement :  66 000 euros TDC (toutes dépenses confondues)