Lourdes Sarsan (65) – Résidence sociale

Cette opération a pour ambition de loger 4 familles monoparentales et de transformer des garages en locaux communs (1 salle commune et 1 bureau). 

13 personnes au total seront accueillies sur la résidence et l’espace commun « ex-aequo » est accessible à toutes les familles monoparentales des environs souhaitant s’y rendre pour assister à des ateliers et/ ou avoir un accompagnement personnalisé par les Cités Caritas. 

Chaque foyer dispose de son propre appartement, le temps de stabiliser les modes de garde, la scolarisation, la situation administrative, l’insertion professionnelle et assurer l’amorce d’une nouvelle vie sociale pour chacun des  parents isolés. 

Les professionnels de l’association des Cités Caritas accompagnent chaque personne résidente dans le recueil des besoins, la reprise de confiance et l’orientation vers l’accès aux droits avec les partenaires locaux, et amènent à tisser des liens et à créer un réseau social.

L’association des Cités Caritas renforce sa présence et enrichit ses actions sur le département des Hautes Pyrénées avec la gestion d’une cinquantaine de places en logements accompagnés existant sur ce département :

  • Maison Relais St Henri Ste Nathalie à Lourdes
  • Pension de Famille à Bordères Sur l’Echez (Agglomération de Tarbes)
  • Nouvelle Résidence accueil à Lourdes « la Bergerie » ouverte fin 2020
  • De multiples dispositifs d’hébergement d’urgence et de réinsertion sociales sur Lourdes et ses environs. 

Intervenants : Architecte : Cabinet d’architecture Defol & Mousseigne / Bureau d’Etudes Techniques : Bureau d’Etudes CARTE

Montant de l’investissement:  440 000 € toutes dépenses confondues.

Surface : 300 m² habitable et 45 m² de locaux communs 

Financement : Logements sociaux financés en PLAI 

Paris (75009) – un appartement Passerelle

Le 21 décembre 2020, Caritas Habitat a mis à disposition de l’Agence Immobilière Sociale (AIS) de Caritas Île de France, 1 appartement issu d’un legs pour permettre de loger des familles en difficulté, le temps qu’elles trouvent une source de revenus et se stabilisent dans le logement.

Cuisine avant – après
Salle de bains avant – après
Salon avant – après

FOCUS IDF : L’Agence Immobilière Sociale de Caritas – Île de France pour les mal-logés 

Vous avez un appartement à louer en Ile-de-France et vous souhaitez le proposer en priorité à une personne en difficulté d’accès à un logement mais qui est capable de payer son loyer normalement ?

Le Secours Catholique-Caritas France et Cités Caritas ont créé fin 2018 une Agence immobilière à vocation sociale (AIVS) Caritas Ile-de-France sur un pari : convaincre des particuliers de louer leurs appartements à des personnes fragiles accompagnées par nos associations.

Le principe est simple :

  • L’Agence immobilière sociale Caritas vous met en relation avec un locataire potentiel qui a été repéré et est accompagné par le Secours Catholique-Caritas France
  • L’AIVS assure la gestion locale, comme toute agence immobilière classique et vous reverse les loyers qui vous reviennent.

Notre agence est membre de la Fapil, fédération qui regroupe les AIVS labellisées en France.

Plus d’informations sur https://www.reseaucaritasfrance.org/agir-avec-vous/louer-solidaire

 

Lourdes (65) – Résidence d’accueil



Après 12 mois de travaux, l’ancienne bergerie a été transformée en résidence sociale comprenant 6 studios, une salle polyvalente et un bureau.

 

 
LOURDES (Hautes-Pyrénées) : Le 21 septembre 2020 CARITAS HABITAT a livré une résidence accueil pour personnes atteintes de troubles psychiques

Attenante à la Maison Relais Saint Henry Sainte Nathalie, gérée par les Cités Caritas, cette ancienne bergerie a été achetée par Caritas Habitat en vue de la transformer et d’y réaliser des logements accompagnés. Les 6 studios aménagés et équipés, 1 bureau et une salle commune accueillent des personnes seules atteintes de troubles psychiques.

Questions à Florence CALLIOT, Directrice de l’établissement

Qu’est-ce qu’une Résidence Accueil ?

Une résidence d’accueil est dédiée à des personnes handicapées psychiques suivies par un service d’accompagnement (Accompagnement social, Services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) ou (Services d’Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés) (SAMSAH). e concept de résidence accueil, a été créé pour adapter les pensions de famille aux spécificités des personnes en situation de handicap psychique.

Les résidences accueil s’adressent à des personnes suffisamment stabilisées pour vivre en logement autonome, mais dont la fragilité rend nécessaires une présence qui, sans être continue, apporte sécurité et convivialité, ainsi qu’un accompagnement social.
L’attribution d’un logement en résidence accueil se fait par la commission d’attribution de la structure, avec une orientation pour la prise en charge par le service d’accompagnement.

Intervenants : Architecte : Cabinet d’architecture Defol & Mousseigne/ BE Fluides : Bureau d’études Carte/ BE structure : PEI/ Economiste : Bassi Economiste/ Entreprise Générale : Eiffage Construction/ Bureau de Contrôle : APAVE/ Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé : APAVE

Montant de l’investissement:  540 000 € toutes dépenses confondues.

Surface : 127 m² habitable et 45 m² de locaux communs

Financement : Logements Sociaux type PLAI

Lieu : Avenue Monseigneur Rhodain, lieu dit Peyramale “La citoyenne” – 65100 Lourdes

Buc (78) – un modèle d’habitat inclusif

Un modèle d’habitat inclusif pour personnes âgées atteintes de troubles Alzheimer
Une première en Ile-de-France
CARITAS HABITAT et MAISON DES SAGES : Contributeurs de la transition inclusive

Contexte : Caritas Habitat s’est porté acquéreur des murs d’une maison de 340 m², située au centre-ville de BUC (78), afin de la transformer et permettre à l’association La Maison des Sages de pérenniser sa première activité de colocation destinée à 8 personnes âgées atteintes de troubles Alzheimer au sein d’un même logement adapté, avec la présence d’assistantes de vie 24h/24h.

Pour 85% de personnes les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…) ayant une incidence sur l’autonomie des seniors sont les plus difficiles à gérer sur le plan moral et physique pour l’entourage familial quand 90% des Français préféreraient, en cas de perte d’autonomie liée à l’âge, rester à domicile .

Ouverte depuis le 1er octobre 2019, cette première Maison des Sages est la réponse pour rester « chez soi » tout en permettant aux familles à participer à la vie de leur parent. Destinée aux personnes âgées qui ont fait le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles, assortie d’un projet de vie social, ce dispositif d’habitat inclusif, correspond au Décret du 24 juin 2019.

La Maison des Sages de Buc en chiffres, c’est :

  • 8 personnes âgées atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée
  • 8 assistantes de vie professionnelles accompagnant jour et nuit les personnes âgées
  • 8 familles soutenues et participant à la vie de leur parent
  • Un suivi médical assuré par le médecin traitant et les professionnels de ville (infirmières, orthophoniste, etc )
  • Un coût identique à celui d’un EHPAD du secteur privé non lucratif

Un modèle expérimenté ailleurs avec succès

En Allemagne :
4 000 colocations dont plus de 300 à Berlin // soit 30 000 personnes concernées. Maisons développées depuis 1995 par la branche allemande des Petits Frères des Pauvres

En France :
45 colocations dont 44 dans le Morbihan // soit 336 personnes concernées. Maison développées depuis 1992 par une association d’aînés

Dont 1 dans l’Oise depuis 2016 pour 7 personnes par les Petits Frères des Pauvres

 Livraison : fin septembre 2019

Montreuil Sorins (93) – Centre d’Hébergement à destination des familles

Alternative innovante à l’accueil en hôtel
16 nouveaux logements autonomes pour les familles sans abri 

 Avec le concours de la Ville de Montreuil (93), Caritas Habitat et le Samusocial de Paris engagent un partenariat innovant pour l’hébergement des familles sans-abri et proposent une alternative à l’hôtel visant un accompagnement vers le logement.

Le 23 novembre dernier, Caritas Habitat signait l’acquisition d’un immeuble appartenant à la ville de Montreuil. A l’issue de sa rénovation, cet immeuble, de 16 logements autonomes, sera mis à la disposition du Samusocial de Paris, qui y logera des familles aujourd’hui accueillies à l’hôtel.

Une convention a été signée en Octobre 2020 entre Caritas Habitat et le Samusocial de Paris afin que ce dernier puisse exploiter ce centre d’hébergement adapté aux familles.

 MIEUX HÉBERGER LES FAMILLES SANS-ABRI
Alors que le nombre de nuitées hôtelières n’a cessé de croître depuis 15 ans, atteignant avec la crise sanitaire plus de 50.000 en Île-de-France, développer des solutions alternatives est plus que jamais nécessaire.
Les difficultés d’accès au logement, particulièrement aiguës en Île-de-France, conduisent de nombreuses familles prises en charge à rester plusieurs années dans les dispositifs d’hébergement. Pour permettre aux familles d’être hébergées dignement, dans des lieux autorisant le respect de l’intimité de chacun et l’épanouissement des enfants, le Samusocial de Paris développe de nouvelles solutions adaptées à la vie en famille, permettant un accompagnement vers le logement. Si ces solutions sont certes en nombre insuffisant face à l’ampleur des besoins, chaque nouveau lieu ouvert permet à quelques familles de vivre plus décemment en attendant une sortie vers le logement.

16 APPARTEMENTS LIVRÉS DÉBUT 2022
A l’issue de la rénovation de cet immeuble, seront mis à la disposition du Samusocial de Paris, 16 appartements de type F2, de 36 m², équipés de cuisines et sanitaires privatifs et d’espaces collectifs permettant les activités d’accompagnement.
Cet immeuble sera mis à la disposition du Samusocial de Paris pour une période de 15 ans, la convention pouvant être reconduite. Les travaux financés pour partie par l’Agence Nationale de l’Habitat, débuteront début 2021 pour se terminer en janvier 2022. Le coût total de l’opération est d’environ 3 M€ toutes taxes comprises dont 20% a été financé grâce à la levée de fonds solidaire.

« Je me réjouis de ce partenariat qui permettra à 16 familles d’éviter les conditions de vie difficile en hébergement hôtelier. Souhaitons que ce partenariat avec Caritas Habitat soit le premier d’une longue série de projets similaires permettant de développer une offre d’hébergement adaptée aux besoins en Ile-de-France. »
Christine Laconde, Directrice générale du Samusocial de Paris

« Ce bâtiment restructuré et réhabilité répondra aux besoins des familles hébergées, au sein d’une ville accueillante et bienveillante. Chaque famille sera logée dans un appartement autonome, pour une vie de famille plus sereine. Les 16 logements accueilleront environ 60 personne et des espaces communs seront non seulement dédiés à l’accompagnement des familles hébergées sur place mais aussi celles restées à l’hôtel. Caritas Habitat remplit ici son coeur de mission : permettre au Samusocial d’exercer un accompagnement social global de ces personnes qui disposeront désormais d’une adresse pour rechercher un emploi, un logement et pour les enfants, d’être scolarisés dans de bonnes conditions. »
Nancie Cumet, Directrice Générale de Caritas Habitat

« Ce partenariat avec Caritas Habitat et le Samu Social s’inscrit dans la droite ligne du combat que mène Montreuil contre le mal logement. La Ville, avec son Centre communal d’Action sociale (CCAS), dont est membre Florian Vigneron, adjoint au Maire, entretient des relations anciennes avec le Samu social de Paris. Il veille à accompagner au mieux les personnes hébergées sur le territoire communal, en facilitant leur accès aux droits et aux services publics (éducation, santé, solidarités…). A travers la cession de cet immeuble, déjà dédié a de l’hébergement, la Ville de Montreuil se réjouit de contribuer à un projet qui améliorera les conditions de vie des personnes hébergées, dans l’attente d’un logement stable.
Ce projet vient conforter les actions menées à Montreuil afin de garantir pour toutes et tous l’accès à un logement digne. C’est grâce à des partenariats innovants tel que celui-ci que les villes peuvent agir avec efficacité là où trop souvent, l’État, peine à répondre aux attentes et réalités sociales de nos territoires. »
Gaylord Le Chequer, premier adjoint au Maire de Montreuil, délégué à la ville résiliente, à l’urbanisme, aux espaces publics, aux grands travaux de transports

– Lieu : Montreuil – Seine Saint Denis        
– Maîtrise d’Ouvrage : Caritas Habitat       
– Gestionnaire : Samu Social de Paris       
– Maîtrise d’Oeuvre :
. Architecte : Laurent Gasiglia
. Bureau d’Etudes TCE : ECHOS
. Bureau d’Etudes Structure : I+A Laboratoire des Structures
. Assistance à Maîtrise d’Ouvrage : Soletdev

 – Programme : Centre d’Hébergement de 16 logements et d’espaces communs à destination des familles        
– Surface :  environ 625 m² habitable et 150 m² d’espaces communs       
– Calendrier : Etudes 2018 – 2020 / Livraison : début 2022

Marseille (13) – Hébergements femmes isolées

CARITAS HABITAT réalisera la réhabilitation de 12 logements d’hébergement à l’attention de femmes isolées, pour certaines avec enfants.

Ainsi, ces femmes et enfants pourront disposer d’un toit en toute sécurité et d’un accompagnement facilitant leur retour à l’autonomie et à une vie normale.

Saint-Étienne (42) – Boutique solidaire

Une boutique de centre-ville qui fonctionne à merveille !

En juillet 2017, Caritas Habitat s’est porté acquéreur des murs d’une boutique solidaire de 100 m², située en centre-ville de Saint-Étienne, pour permettre au Secours Catholique – Caritas France de pérenniser une activité essentielle dans le développement de la solidarité de proximité.
La boutique, ouverte plusieurs après-midi par semaine et le samedi matin, permet à chacun de déposer des vêtements et de se vêtir à moindre coût.

« Outre la réception, le tri des vêtements, et la mise en rayon, les 5 bénévoles assurent aussi l’animation d’un espace thé/café dans une ambiance multiculturelle chaleureuse, souligne Thierry FLORIN, Animateur de la délégation de Saint-Etienne. La boutique est de plus en plus fréquentée par des publics très variés, ce qui permet de faire évoluer des personnes en difficulté dans un univers qualitatif, favorisant aussi l’écoute entre bénévoles et personnes en situation de fragilité. »

Lieu :  28 rue Bourgneuf – 42000 Saint-Etienne

Montant d’investissement :  66 000 euros TDC (toutes dépenses confondues)

dolor sed justo diam Sed accumsan id