La Nuit du Bien Commun édition 2019

Voir les associations lauréates dont la Maison des Sages.

FIGARO DEMAIN – Lors de cette soirée caritative, 12 lauréats auront 4 minutes sur scène pour lever le plus de dons possible. Cette troisième édition, dont Le Figaro est partenaire avec Figaro Demain, a lieu le 19 novembre prochain au Théâtre Mogador.

Nuit du bien commun, acte III. L’événement caritatif atypique, à mi-chemin entre «le fund raising et le TEDx Talk», revient au Théâtre Mogador pour une troisième édition, le 19 novembre. À l’instar des saisons précédentes, douze projets associatifs ont été retenus par un Grand Jury composé de chefs d’entreprise, de partenaires et de médias. Les représentants des associations disposeront de quatre minutes sur scène pour convaincre leur auditoire. Objectif: faire une «levée de dons» en direct, afin de mener à bien leur projet solidaire et engagé en faveur d’une cause.

«Nous voulons sensibiliser au don pour créer des vocations philanthropiques et offrir ce moment à de belles associations en quête de notoriété», souligne l’un des trois cofondateurs bénévoles de la Nuit du Bien Commun, Thibault Farrenq. Entrepreneur, il a créé cette soirée à but non lucratif avec Pierre-Edouard Sterin, le créateur de SmartBox et Stanislas Billot de Lochner, entrepreneur dans le monde des ONG. Cette année, c’est la journaliste et présentatrice de télévision et radio Cécile de Menibus qui coanimera la soirée avec Patrick Roger, de Radio Sud. Pour l’occasion, la radio posera ses micros au Théâtre Mogador pour deux heures d’antenne en direct.

Par Clara Galtier

Publié le 13 novembre 2019 à 19:05

Buc (78) – Colocations solidaires

Colocation pour personnes âgées atteintes de troubles Alzheimer
Une première en Ile-de-France
CARITAS HABITAT et MAISON DES SAGES : Contributeurs de la transition inclusive

Contexte : Caritas Habitat s’est porté acquéreur des murs d’une maison de 340 m², située au centre-ville de BUC (78), afin de la transformer et permettre à l’association La Maison des Sages de pérenniser sa première activité de colocation destinée à 8 personnes âgées atteintes de troubles Alzheimer au sein d’un même logement adapté, avec la présence d’assistantes de vie 24h/24h.

Pour 85% de personnes les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…) ayant une incidence sur l’autonomie des seniors sont les plus difficiles à gérer sur le plan moral et physique pour l’entourage familial quand 90% des Français préféreraient, en cas de perte d’autonomie liée à l’âge, rester à domicile .

Ouverte depuis le 1er octobre 2019, cette première Maison des Sages est la réponse pour rester « chez soi » tout en permettant aux familles à participer à la vie de leur parent. Destinée aux personnes âgées qui ont fait le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles, assortie d’un projet de vie social, ce dispositif d’habitat inclusif, correspond au Décret du 24 juin 2019.

La Maison des Sages de Buc en chiffres, c’est :

  • 8 personnes âgées atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée
  • 8 assistantes de vie professionnelles accompagnant jour et nuit les personnes âgées
  • 8 familles soutenues et participant à la vie de leur parent
  • Un suivi médical assuré par le médecin traitant et les professionnels de ville (infirmières, orthophoniste, etc )
  • Un coût identique à celui d’un EHPAD du secteur privé non lucratif

Un modèle expérimenté ailleurs avec succès

En Allemagne :
4 000 colocations dont plus de 300 à Berlin // soit 30 000 personnes concernées. Maisons développées depuis 1995 par la branche allemande des Petits Frères des Pauvres

En France :
45 colocations dont 44 dans le Morbihan // soit 336 personnes concernées. Maison développées depuis 1992 par une association d’aînés

Dont 1 dans l’Oise depuis 2016 pour 7 personnes par les Petits Frères des Pauvres

 Livraison : fin septembre 2019

Lourdes (65) – CHRS

Réhabilitation d’une ancienne Bergerie, proche d’une maison relais de 16 places, propriété de l’Association des Cités du Secours Catholique (ACSC), près de la Cité Saint-Pierre, à Lourdes.
Caritas Habitat après s’être porté acquéreur, transforme l’ancienne Bergerie en 6 studios aménagés et équipés et une salle commune qui seront proposés à des personnes en difficulté. L’ACSC sera gestionnaire de cette résidence.

Lieu : Avenue Monseigneur Rhodain, lieu dit Peyramale “La citoyenne” – 65100 Lourdes

Montant d’investissement : 575 000 euros TDC (toutes dépenses confondues).

Stade d’avancement de l’opération : Chantier ouvert début septembre 2019

Durée des travaux : 8 mois

La Bergerie de Lourdes - Caritas Habitat