UN PROJET SOCIAL AU CROISEMENT DES CŒURS DE METIERS A ARLES (13)

L’acquisition d’une pension de familles de 26 logements dans le cadre d’un projet résidentiel développé par Nexity Non Profit (acquisition en VEFA) va permettre l’insertion par le logement de publics démunis comme les femmes victimes de violence. 

Ce projet s’intègre dans la politique du logement d’abord et de la lutte contre le sans-abrisme en accueillant des personnes cumulant un certain nombre de fragilités: faible niveau de ressource, situation d’isolement, parcours chaotique et difficultés de santé, voir psychologique ou psychiatrique. L’originalité et la pertinence de ce projet tient à la mise à disposition de compétences dédiées à l’accompagnement de ces publics vulnérables. 
La pension de famille sera gérée par l’Association pour l’Entraide Féminine (ANEF). 

Un partenariat avec Nexity Non Profit, une branche du Groupe qui « n’a pas vocation à générer de bénéfices »

Nexity Non Profit « n’est ni une société, ni une association, ni une fondation. Il s’agit d’une branche à part entière de notre groupe, à cela près qu’elle n’a pas vocation à générer de bénéfices » explique Christian Dubois Président de Nexit Non Profit. Agrégeant tous les métiers de Nexity, administration de biens, promotion immobilière… l’entité accompagne les associations dans la concrétisation de leurs projets de logement des plus démunis ou d’hébergement des sans-abris. « 

UN LIEU DE VIE COMMUNAUTAIRE RECONVERTI EN PÔLE A VOCATION SOCIALE A PLOUMAGOAR (22)

«  Le gros enjeu c’est de dépasser l’investissement symbolique du lieu et d’aider l’association à s’y projeter, à nous préciser ses besoins afin de les concrétiser dans le futur projet immobilier. » Timothée Cimetierre, directrice de projets pour Caritas Habitat

L’acquisition d’un ancien lieu de vie d’une communauté religieuse, propriété des Sœurs Augustine a pour objectif de développer une offre à vocation sociale mixte (résidentielle et activités). Ce projet immobilier à fort impact social permettra une insertion par l’hébergement et l’activité économique dans un environnement « sécurisant ». 

En partenariat avec la Délégation Armoricaine du Secours Catholique Caritas France et la maison de l’Argoat, acteur local de l’hébergement et de l’accompagnement social. 

UN NOUVEL ACCUEIL DE JOUR S’OUVRE A BREST (29)

Adapter les dispositifs pour faire face à la crise liée à la Covid ? oui mais pas seulement. L’objectif ? Répondre présent pour les publics les plus précaires, en soutien aux acteurs associatifs. 
L’acquisition d’un immeuble dans le centre-ville qui sera dédié à la délégation finistérienne du Secours Catholique Caritas France qui relocalise ses bureaux, son accueil de jour et son épicerie solidaire. Une boutique viendra compléter ce projet prévu fin 2021.
MONTANT DE L’INVESTISSEMENT : 500 000 € toutes dépenses confondues (*)

93 MONTREUIL- une alternative à l'hotel

ALTERNATIVE A L’HEBERGEMENT IMMOBILIER : UNE SOLUTION INNOVANTE A MONTREUIL (93)

93 MONTREUIL- une alternative à l'hotel

« Ce partenariat avec Caritas Habitat et le Samu Social s’inscrit dans la droite ligne du combat que mène Montreuil contre le mal logement »
Gaylord Le Chequer, premier adjoint au Maire de Montreuil
Un immeuble de 16 logements à Montreuil (93) acquis auprès de la ville  dont les travaux ont démarré en février 2021 sera confié en gestion au Samu Social de Paris. Ce projet permettra d’accueillir des familles aujourd’hui hébergées à l’hôtel en proposant un accompagnement et une insertion dans un parcours résidentiel. 
MONTANT DE L’INVESTISSEMENT : 3 M€ toutes dépenses confondues (*)

La reconnaissance de la place des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord

L’annonce faite par la Ministre du Logement d’une feuille de route 2021-2022 pour développer la production de résidences sociales était attendue par les acteurs du logement accompagné. Elle marque une reconnaissance par le gouvernement de l’importance des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord, « un maillon essentiel de la politique du logement d’abord » pour reprendre les termes utilisés par Emmanuelle Wargon lors de la présentation de cette feuille de route.

L’Unafo a la conviction que les solutions proposées par le logement accompagné constituent des réponses adaptées à un grand nombre de situations en permettant l’accès à un logement autonome à des personnes qui, sans cette offre en logement accompagné, n’auraient d’autres solutions que la rue ou l’hébergement.

Les besoins existent, mais l’offre n’est pas à la hauteur, avec aujourd’hui une production insuffisante de nouvelles résidences sociales et une offre de logement qui stagne, voire qui régresse si l’on ne prend pas en compte la transformation des foyers de travailleurs migrants, qui ne crée pas de nouvelles capacités.

L’Unafo, qui a participé à la concertation préalable à la publication de cette feuille de route, se reconnaît dans les grands axes de la stratégie définie pour lever les freins à la production de résidences sociales : l’intégration à la politique du logement d’abord, l’information et la communication sur les réponses apportées aux besoins des territoires par les résidences sociales, la mobilisation du foncier disponible, la nécessité d’assurer un équilibre économique des opérations tant en investissement qu’en fonctionnement.

Lire le communiqué de presse ICI

Lien vers le communiqué de presse 

Paris Coty (75014) – un appartement Passerelle

PARIS 14ème : Début Mai 2021 CARITAS HABITAT a livré un T1 rénové rue Coty. Géré par l’agence Immobilière à Vocation Sociale, ce logement passerelle issu d’un legs permettra, comme souhaité par la propriétaire de loger des personnes en difficulté, le temps qu’elles trouvent une source de revenus et se stabilisent

Montant de l’investissement :  140 000 € toutes dépenses confondues.

FOCUS IDF : L’Agence Immobilière Sociale de Caritas – Île de France pour les mal-logés 

Vous avez un appartement à louer en Ile-de-France et vous souhaitez le proposer en priorité à une personne en difficulté d’accès à un logement mais qui est capable de payer son loyer normalement ?

Le Secours Catholique-Caritas France et Cités Caritas ont créé fin 2018 une Agence immobilière à vocation sociale (AIVS) Caritas Ile-de-France sur un pari : convaincre des particuliers de louer leurs appartements à des personnes fragiles accompagnées par nos associations.

Le principe est simple :

  • L’Agence immobilière sociale Caritas vous met en relation avec un locataire potentiel qui a été repéré et est accompagné par le Secours Catholique-Caritas France
  • L’AIVS assure la gestion locale, comme toute agence immobilière classique et vous reverse les loyers qui vous reviennent.

Notre agence est membre de la Fapil, fédération qui regroupe les AIVS labellisées en France.

Plus d’informations sur https://www.reseaucaritasfrance.org/agir-avec-vous/louer-solidaire

Tarbes (65)

Disposer d’un moyen de transport personnel est devenu d’autant plus indispensable pour travailler, se soigner, se nourrir, que les zones d’activités sont dispersées. L’accès aux droits (travail, santé, culture, citoyenneté, soutien familial, …) est très souvent une problématique de mobilité.

Depuis quatre années, les partenaires de la Mobilité solidaire s’activent pour créer, en co-construction avec les bénéficiaires, un lieu unique qui permette l’accès à de multiples services adaptés aux besoins et aux possibilités des publics fragiles : auto-école sociale, garage solidaire, location de courte durée de véhicules (deux et quatre roues), financement de micro-crédit pour acquisition de véhicule, connexions avec la mobilité « grand public », accompagnement des bénéficiaires…

Le lieu est trouvé et porté par CARITAS HABITAT et le projet, lui est porté par le Secours Catholique Caritas France, qui mobilise d’autres associations et acteurs de la mobilité solidaire (WIMOOV, MOB 65, Récup’Actions en associant aussi l’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, le Conseil Départemental, et la Politique de la Ville).

Le projet a été présenté à la soirée de la Fraternité organisé par le Secours Catholique le 8 mars dernier et a une promesse de don de 45 000 €.

Soirée de la Fraternité

La Grande Soirée de la Fraternité digitale du 8 mars dernier, c’est plus de 300 000 € de promesse de dons pour 8 projets, dont celui du Pôle de Mobilité de Tarbes (65).

Cette première édition de la Nuit de la Philanthropie, innovation du Secours Catholique a rencontré un franc succès. Malgré le passage en tout digital d’une soirée initialement prévue dans un théâtre parisien, les donateurs ont été au rendez-vous. Plus de 300 inscrits ont pu être enregistrées. Au final c’est plus de 300 000 € de promesses de dons qui vont pouvoir être affectées aux 8 projets présentés lors de cette soirée enlevée, dynamique et sympathique qui a embarqué tous les participants dans un grand élan de générosité.