LAMASTRE (07) – Une maison partagée pour personnes âgées isolées (en cours d’acquisition)

Caritas Habitat fera l’acquisition en début d’année 2022 d’une maison de 400m² à rénover, en plein centre bourg de Lamastre en Ardèche, afin d’y développer une colocation pour personnes âgées.

En partenariat avec l’association Encour’âge, le projet de maison partagée vise la création d’une colocation de 8 chambres destinée à accueillir des personnes âgées de plus de 60 ans et ne nécessitant pas de soins médicaux lourds. Chaque locataire dispose de sa chambre privée meublée par ses soins, et partage toutes les autres pièces : salon salle à manger, cuisine, bibliothèque, buanderie.

L’association assurera la coordination et l’animation de la maison, l’objectif étant de maintenir l’autonomie des personnes âgées en favorisant leur implication dans la gestion de la vie quotidienne et dans les tâches qui y sont liées ainsi que dans toute activité qui donne du sens à leur vie.

La maison partagée lutte contre l’isolement et la précarisation des personnes âgées et propose une alternative aux établissements d’hébergement.

BUC (78) – un habitat alternatif pour personnes âgées atteints de troubles Alzheimer (Mise à l’habitation)

Un modèle d’habitat inclusif pour personnes âgées atteintes de trouble cognitif type Alzheimer
Une première en Ile-de-France
La Foncière CARITAS HABITAT et l’association MAISON DES SAGES : Contributeurs de la transition inclusive

Contexte : Caritas Habitat a fait l’acquisition en novembre 2018 d’une maison de 340 m², située dans le centre-ville de BUC (78).

De nombreux travaux d’adaptation ont été réalisé afin de permettre à l’association La Maison des Sages d’installer leur premier projet d’habitat en colocation destinée à 8 personnes âgées atteintes de troubles Alzheimer au sein d’un même logement adapté, avec la présence d’assistantes de vie 24h/24.

Pour 85% de personnes les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…) ayant une incidence sur l’autonomie des seniors sont les plus difficiles à gérer sur le plan moral et physique pour l’entourage familial quand 90% des Français préféreraient, en cas de perte d’autonomie liée à l’âge, rester à domicile.

Ouverte depuis le 1er octobre 2019, cette première Maison des Sages est la réponse pour rester « chez soi » tout en permettant aux familles à participer à la vie de leur parent. Destinée aux personnes âgées qui ont fait le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles, assortie d’un projet de vie social.

Ce dispositif d’habitat inclusif, correspond au décret du 24 juin 2019.

La Maison des Sages de Buc en chiffres, c’est :

  • 8 personnes âgées atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée
  • 8 assistantes de vie professionnelles accompagnant jour et nuit les personnes âgées
  • 8 familles soutenues et participant à la vie de leur parent
  • Un suivi médical assuré par le médecin traitant et les professionnels de ville (infirmières, orthophoniste, etc )
  • Un coût identique à celui d’un EHPAD du secteur privé non lucratif

Un modèle expérimenté ailleurs avec succès

En Allemagne :
4 000 colocations dont plus de 300 à Berlin // soit 30 000 personnes concernées. Maisons développées depuis 1995 par la branche allemande des Petits Frères des Pauvres

En France :
45 colocations dont 44 dans le Morbihan // soit 336 personnes concernées. Maison développées depuis 1992 par une association d’aînés

Dont 1 dans l’Oise depuis 2016 pour 7 personnes par les Petits Frères des Pauvres

 Mise à l’Habitation : 2019